Quatrième de couverture :

Ce ne sont pas les matières qu'on leur enseigne que les élèves ne comprennent pas, mais les leçons qu'on leur donne." Cette réflexion de Piaget est particulièrement vraie dans le domaine de l'abstraction. Or, celle-ci est maintenant à la base de la majorité des programmes scolaires et de notre vie professionnelle. Ce que l'on appelle les processus cognitifs fondamentaux se développent pourtant très tôt, fonctionnant même avant que l'enfant soit scolarisé. Encore faut-il que l'école permette leur progression et leur épanouissement; et trop souvent l'absence d'une pédagogie appropriée aboutit à un blocage des potentialités intellectuelles de l'élève.
Le cadre conceptuel de cet ouvrage est issu de la psychologie cognitive et tout spécialement des travaux et des théories du grand psychologue Jérôme Bruner. Mais il s'appuie aussi sur d'autres disciplines : neuropsychologie, linguistique, intelligence artificielle. Après des recherches et des enquêtes pédagogiques auprès des élèves du primaire et du secondaire aux Etats Unis et en France, l'auteur a expérimenté, en classe, son apprentissage de l'abstraction ; puis elle a formé des groupes d'enseignants. Son ouvrage ne se limite donc pas à un exposé théorique : de nombreuses pages sont consacrées à des cas réels et à des exemples concrets.
La démarche proposée veut donc rompre avec un enseignement magistral, qui souvent n'implique pas intellectuellement l'élève, et ne lui apporte pas nécessairement un apprentissage significatif. Elle désire aussi inciter les pédagogues à mettre en oeuvre des situations d'apprentissage plus variées qui permettent à un plus grand nombre d'élèves de construire leur savoir eux-même tout en leur donnant une formation au raisonnement.

L'auteur

Britt-Mari Barth est professeur à l'Institut supérieur de pégagogie, diplômée du B.A. of Education, docteur en philosophie, a enseigné aux Etats Unis et a donné de nombreuse conférences, en France comme à l'étranger, notamment aux Etats-Unis, en Suède et en Israel.

Commentaire personnel

Un chapitre 6 autour des fonctions cognitives de base : perception, comparaison, inférence et vérification, hypothèse et vérification, processus d'abstraction. Il y a là une mine d'idées pour organiser son travail avec les élèves.
Le chapitre 3 montre une méthode redoutable d'efficacité pour acquérir un concept. L'ayant utilisée en classe je peux en attester. Prêcher le faux pour connaître le vrai. Utiliser l'esprit de contradiction de l'adolescent pour l'amener à construire le vrai en réaction au faux présenté par l'adulte. La préparation de la leçon est par contre très délicate, car elle révèle le flou de nos propres idées. Il y a des choix à faire, sachant que toute option possède des inconvénients. Vouloir supprimer un inconvénient s'avère parfois plus néfaste que l'inconvénient lui-même. Un inconvénient connu et assumé comme tel perd déjà de sa nuisance. Par exemple, en mathématique la redondance des attributs n'est pas recherchée. Mais l'amorçage mnésique emprunte parfois des chemins neuronaux bizarres que la redondance enrichit.