Quatrième de couverture :

Pas de quatrième de couverture. Livre en Américain.

L'auteur

Robert J.Sternberg est professeur de psychologie à la Yale University.

Commentaire personnel

Arrêtons-nous sur son dernier chapitre :
"Pourquoi des personnes pourtant intelligentes sont-elles (si souvent) en échec ?" 20 bonnes raisons à cela

1- Le manque de motivation
2- Un manque de maîtrise de son impulsivité
3- Le manque de persévérance ou au contraire trop d'obstination
4- Une mauvaise adéquation entre ses projets et ses compétences
5- Une difficultés à traduire ses idées en actes
6- Une incapacité à exprimer ses idées
7- Une difficulté à mener une tâche à son terme
8- Une réticence à s'engager dans une tâche, défaut d'audace
9- La peur de l'échec
10-La procrastination : reporter sans cesse au lendemain
11-Le locus of control : se croire responsable de toutes les erreurs ou au contraire les reporter systématiquement sur l'autre
12-L'auto dévalorisation : ne pas se croire capable de
13-La dépendance à l'autre : préférer être dirigé plutôt que de prendre personnellement les initiatives
14-La rumination : se laisser envahir par ses problèmes personnels
15-Le manque de concentration
16-Ne pas être capable de faire plusieurs choses à la fois, ou au contraire se disperser
17-Vouloir du résultat tout de suite, ne pas être capable de différer la récompense
18-L'incapacité à dégager l'essentiel : l'arbre qui cache la forêt
19-Le manque de flexibilté entre pensée analytique et synthétique, entre esprit critique et créativité
20-Trop de confiance en soi ou au contraire manque d'estime de soi.

Comme quoi l'intelligence n'est pas qu'un ensemble de compétences logiques. D'où l'importance de la pédagogie de la médiation.