L’exercice précédent nous entraînait à créer du sens à partir d’un support en modalité graphique. Passons maintenant en modalité verbale. Surtout ne pas en faire un exercice de français qui réveillerait l’anxiété liée à l’école. Laisser l’élève apprivoiser à son rythme et selon son style personnel. Il y a des moments où il faut savoir se taire pour laisser l’autre exister.

Ce sont encore les termites qui se trouvèrent à l’origine de l’idée consistant à nourrir des populations étrangères pour les amener à se battre à leurs côtés lors des invasions. L’idée était révolutionnaire. Et la surprise fut de taille lorsque des armées fourmis eurent à affronter des sœurs de même espèce combattant pour les termites. Les fourmis auraient volontiers réagi en imitant leurs ennemis, en stipendiant des légions termites pour lutter contre les termites.
Bernard Werber : « Les fourmis »

Ce texte est difficile. Il faut construite le réseau de relations sociales entre les termites et deux catégories de fourmis. Il y a beaucoup d'informations de niveau différents. Il faut identifier les "populations étrangères" et "en imitant leurs ennemis". Le mot "stipendier" ne se laisse pas facilement attraper. Il est intéressant d'observer les comportements individuels des élèves. Il y a ceux qui se replient pour réfléchir en se mettant à l'abri du regard des autres. Il y a ceux qui multiplient les essais, qui s'engouffrent dans l'agir pour échapper au vide, plein d'angoisse. Il y a ceux qui décrochent et se trouvent une autre occupation, par exemple en discutant avec un voisin, en manipulant des objets de façon frénétique...Il arrive que le groupe renonce et que je doive donner un coup de pouce.
Décidément, il est bien difficile d’afficher son incompétence en public. Vont-ils dire qu’ils ne connaissent pas le mot « stipendier » ? Tout le problème de la honte est posé ici. Et sous quelle forme vont-ils le dire ? Simplement le reconnaître ou demander une explication ? Vont-ils développer une démarche d’autonomie face à la difficulté ou une dépendance à l’adulte ? Dans certaines populations africaines il est mal venu de poser des questions.
On peut ensuite demander de faire l’inventaire des attitudes possibles face à cette méconnaissance d'un mot : le dictionnaire, demander à quelqu’un, s’appuyer sur des mots de la même famille, utiliser le contexte pour élaborer un sens congruent. C’est cette dernière approche qui sera retenue ici, dans le cadre de notre entraînement cognitif.
S’accrocher au texte, identifier des indices, déterminer leur pertinence, poser des hypothèses de sens pour le mot « stipendier », tester ce sens sur l’ensemble du texte par la prise d’une deuxième nappe d’indices. Il ne doit persister aucune faille. Activité intellectuelle de haut niveau qui met enjeu beaucoup des opérations mentales constitutives de l’intelligence.
Ici le nœud de la compréhension est « en imitant leurs ennemis » Qui « leurs » ? Problème de pronominalisation. Qui « ennemis » ? Au masculin ? Il faut remonter dans le texte. Que font les termites ? « nourrir des populations étrangères pour les amener à se battre à leurs côtés. » Donc, donner quelque chose pour obtenir un service ( pas quelque chose) en échange. Le sens de « stipendier » s’éclaire alors. L’accès au dictionnaire pour confirmation est étonnant. L’un dit « payer pour exécuter une action » l’autre précise « payer pour commettre une mauvaise action ». Prudence avec le dictionnaire. Vous imaginez le débat qui peut se développer autour de ce mot.

Mais on peut aussi aborder le rapport à la nouveauté. Les termite « … encore …à l’origine d’idées », « l’idée était révolutionnaire. » qui les placent de façon récurrente du côté de l’innovation et de la créativité. Les fourmis, elles, « auraient volontiers », « imitant », qui les placent du côté de la velléité, et de la copie de modèles pré existants. Là encore le débat sur ce qu’est « apprendre » peut s’avérer intéressant.

Enfin « …lors des invasions », on peut demander qui envahit qui ? Au plus près de l’extrait fourni, il n’y a pas de réponse qui puisse être justifiée. Toutefois les termites étant du côté de l’innovation et de l’initiative, on peut penser que ce sont eux qui envahissent. Mais nous sommes dans le domaine de l’hypothèse que rien, dans l’extrait, ne vient ni confirmer, ni infirmer. Un débat est alors possible autour d’hypothèse et certitude, croyance et savoir. Où sont les limites du sentiment de vérité ? D’ailleurs l’hypothèse inverse d’invasion par les fourmis ne peut être invalidée avec ce que contient cet extrait de texte.
Peut être la séance ne se déroulera-t-elle pas comme raconté ci-dessus. Peu importe. Notre objectif est de stimuler la production de sens avec comme seule exigence la conformité au monde extérieur.
Rendre les élèves plus dynamiques et autonomes dans la construction du sens. Qu’ils soient capable d’apprendre en toutes circonstances même si les conditions ne leurs sont pas favorables. Les « bons » élèves apprennent aussi avec les « mauvais » professeurs.